• Accueil
  • > Archives pour octobre 2008

Repères sur l’histoire de l’Institution Pénitentiaire (2)

Posté par philippepoisson le 31 octobre 2008

Repères sur l’histoire de l’Institution Pénitentiaire.

« De la Troisième République à l’an 2000 »

COURS 2 : 1939-2000

 Repères sur l’histoire de l’Institution Pénitentiaire (2) dans Histoire pénitentiaire pdf repressurlhistoiredelinstitutionpnitentiaire2.pdf

 

 

 

Publié dans Histoire pénitentiaire | Pas de Commentaire »

Repères sur l’histoire de l’Institution Pénitentiaire (1)

Posté par philippepoisson le 31 octobre 2008

Repères sur l’histoire de l’Institution Pénitentiaire

« De la Troisième République  à l’an 2000 »

COURS 1 : 1870-1939.

Repères sur l’histoire de l’Institution Pénitentiaire (1) dans Histoire pénitentiaire pdf repressurlhistoiredelinstitutionpnitentiaire.pdf

Publié dans Histoire pénitentiaire | Pas de Commentaire »

Historique de l’Administration pénitentiaire de l’Algérie (1858-1945)

Posté par philippepoisson le 31 octobre 2008

Document à usage pédagogique réalisé par Philippe POISSON

Source : Extraits du Mémoire de maîtrise d’histoire contemporaine de  Clémence GUINCHARD, Les Services Pénitentiaires  Algériens et leur fonctionnement  (1945-1954),

sous la direction de monsieur  Daniel LEFEUVRE, Université Paris 8, Vincennes Saint-Denis UFR, Département   D’Histoire, 2003-2004, p. 35-40.

Historique de l’Administration pénitentiaire  de l’Algérie (1858-1945) dans Histoire pénitentiaire pdf historiquedelapenalgrie.pdf

Publié dans Histoire pénitentiaire | Pas de Commentaire »

Les maisons de force, prisons d’Etat

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

 » Maisons de force, prisons d’Etat : « Il n’y eut, jusqu’à la seconde moitié du XVIIIe siècle, de maisons de force que les prisons d’État : ces forteresses militaires assuraient la défense de la nation (sur les frontières) ou de la ville (la Bastille et Vincennes à Paris) contre l’ennemi extérieur, mais aussi contre l’ennemi intérieur (espions, traîtres, prisonniers politiques et prisonniers d’opinion) qui y était enfermé par lettre de cachet. À partir du règne de Louis XIV, les maisons de force se multiplièrent, beaucoup d’entre elles étant gérées par un ordre religieux. Elles accueillaient, moyennant un prix de pension versé par la famille ou l’État, les délinquants objets d’une lettre de cachet ou d’une mesure de correction paternelle, mais aussi les fous, les défigurés, et bien d’autres catégories de misère. » »

Les maisons de force, prisons d'Etat dans Prisons de l'Ancien Régime pdf lesmaisonsdeforceprisonsdetat.pdf

Publié dans Prisons de l'Ancien Régime | Pas de Commentaire »

Promenade des femmes détenues à la centrale de Cadillac

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

Promenade des femmes détenues à la centrale de Cadillac

 

Promenade des femmes détenues à la centrale de Cadillac dans Aspects caractéristiques de la prison pdf promenadedesfemmesdtenuescadillac.pdf

Publié dans Aspects caractéristiques de la prison | Pas de Commentaire »

Maison centrale de Cadillac

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

 » Façade d’arrivée précédée de la cour d’honneur, alors plantée d’arbres, et du pavillon de la conciergerie construit par l’architecte départemental Poitevin ; photo Vergeron, fin du XIXe siècle (Bordeaux, DRAC Aquitaine). »

Maison centrale de Cadillac dans Prisons du XIXe siècle pdf maisoncentraledecadillac.pdf

 


Publié dans Non classé, Prisons du XIXe siècle | Pas de Commentaire »

Le capuchon d’étamine

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

 

 » Le capuchon d’étamine de laine est porté par les détenus soumis à la règle de l’emprisonnement cellulaire individuel dans les maisons d’arrêt, en application de la loi de 1875. Le port du capuchon fut aboli en octobre 1950. »

 Le capuchon d’étamine dans Aspects caractéristiques de la prison pdf capuchontransparent.pdf

Publié dans Aspects caractéristiques de la prison | Pas de Commentaire »

« Cages à poules »

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

« Cages à poules » installées dans les combles au temps de l’école de préservation pour jeunes filles à Cadillac-Collection. Collection « Itinéraires du patrimoine », Le Château de Cadillac, juin 1999, page 42.

« Cages à poules » dans Aspects caractéristiques de la prison pdf cagespoulescadillaclecoledeprservation.pdf

Publié dans Aspects caractéristiques de la prison | Pas de Commentaire »

Mots et petits maux sur l’évolution historique des prisons départementales et des maisons d’arrêt

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

 » La maison d’arrêt en tant que telle fait figure d’institution relativement récente. D’ailleurs, si l’on s’attache aux mots, nous constatons que le terme n’apparaît pas avant la Révolution de 1789. Cependant, durant le Moyen Âge et l’Ancien Régime, ce que les spécialistes appellent communément la « prison » remplit partiellement la même finalité qu’une maison d’arrêt contemporaine.

 Des criminels, sont logés dans l’attente d’un jugement puis d’un châtiment corporel exemplaire, placés en situation de détention préventive dans des établissements trop souvent insalubres où règnent les excès … »

Mots et petits maux sur l'évolution historique des prisons départementales et des maisons d'arrêt dans Prisons du XIXe siècle pdf motsetpetitsmaux.pdf

Publié dans Prisons du XIXe siècle | Pas de Commentaire »

Les lettres de cachet

Posté par philippepoisson le 30 octobre 2008

 » … Les lettres de cachet sont des manifestations discrètes et personnalisées de l’autorité royale, par opposition aux lettres  « patentes », actes souverains publics et solennels. Les lettres de cachet sont des lettres fermées, signées par le Roi, souscrites par un secrétaire d’État qui est presque toujours celui de la maison du Roi. Elles sont utilisées à des fins particulières, pour convoquer un corps judiciaire, pour ordonner une cérémonie mais, le plus souvent, elles contiennent un ordre individuel d’exil, d’emprisonnement ou d’internement. Il s’agit en fait d’une mesure arbitraire, puisque manifestation de la justice personnelle du souverain, prise en général après enquête et délibération en Conseil. Cette institution permet d’arrêter rapidement un suspect, de réprimer un délit de presse et surtout de mettre à l’écart un fils de famille indigne, débauché, prodigue ou en danger. La lettre de cachet est ainsi plus comme un privilège pénal qui s’ajoute à la liste des privilèges de noblesse : elle permet au gentilhomme délinquant d’échapper à l’infamie des prisons ordinaires et même à la rigueur du droit commun… »

Les lettres de cachet dans Evénements pdf leslettresdecachet.pdf

 

Publié dans Evénements | Pas de Commentaire »

123456
 

Home |
ECOLOBLOG |
LES ENFANTS: L'AVENIR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kyziah au Sénégal
| " COUREUR DES BOIS " Le bl...
| TSTL : Technicien Supérieur...